Recherche

Pia Moustaki, fille du plus célèbre des « métèques »

Pia Moustaki, la fille de Georges, d’origine grec, a écrit un livre en hommage à son père «  Fille de métèque » puisque sa chanson emblématique, c’est «  Le métèque ». Elle-même artiste, également compositrice.

Fille d’une poétesse et d’un chanteur, grand nom de la chanson française, elle aussi emprunte ce chemin-là.

Elle consacre la plupart de son temps à la mémoire de son père en organisant des concerts hommage, et des lectures de poème.

« Fille de métèque », son dernier livre, elle évoque sa relation avec son père, mais aussi son enfance, sa vision.

Elle a côtoyé les grandes chanteuses françaises comme Edith Piaf et Barbara, amantes de son père. Il y aussi une très belle écriture, qui nous plonge dans cet univers à la fois merveilleux et réaliste, et Pia composes ses textes avec douceur et poésie. Offrir le livre de Pia Moustaki, c’est un peu comme offrir de la poésie.

Un livre à savourer sans hésiter.

Mariah Carey, toujours reine ?

Le tube «  All I want for Christmas is you » de Mariah Carey est en tête des ventes aux Etats-Unis lundi 16 décembre soit 25 ans après sa sortir.

La chanson avait été enregistré en aout 1994 et publié le 1 er novembre de la même année avec l’album «  Christmas ». Pourtant, c’est grâce à la B.O du film «  Love Actually » en 2003, que la chanson connaît un boom. Mais c’est aussi grâce à l’émergence du streaming. Cette chanson entre dans le hit parade et ce n’est que la deuxième puisqu’il y a 61 ans The Chipmunk song  accédait au hit parade soit en 1958. C’est l’une des chansons les plus populaires aux Etats-Unis.

Une chanson co-écrite avec le compositeur Walter Afanasier, et qui fait son effet chaque année au moment des fêtes.

5 raisons d’aller voir Le grand petit concert de M

Pour présenter son nouvel album au public «  Lettre Infinie » M a envouter le public dans un Bercy quasi complet.

Matthieu Chedid à beau être une rockstar de la chanson française, il sait s’adapter à tous les publics.

  • Déjà en mettant en première partie Flavien Berger, artiste de la nouvelle génération, qui risque de bien cartonner dans les prochains mois. Il avait déjà repris un de ces titres «  Brutalisme » en lui offrant un peu de visibilité ? 
    • En jouant des anciens titres comme «  Conquistador », «  Qui de nous deux », «  La seine » duo à la base chanté avec Vanessa Paradis, ou «  encore «  Je dis M » tout comme les nouveaux titres «  Grand Petit Con ». armé de sa guitare électrique, il reprends aussi certains classiques du rock comme «  Seven Nation Army », c’est un vrai show man sur scène.
    • En chantant «  La belle étoile » en duo avec Clara Luciani accompagné à la trompette par Ibrahim Maalouf. Un moment juste époustouflant.
      • La scénographie est impressionnante, d’ailleurs, il n’hésite pas à mettre en avant son équipe technique.

       

      • Et enfin, parce que le public est en folie. Le public est survolté, danse, se laisse avoir par cette belle énergie. C’est rock, puissant, positif et entraînant.

Anna Karina en musique

L’artiste Anna Karina est morte le 14 décembre des suites d’un cancer. Anna Karina, c’est cette chanteuse à la voix d’or, qu’on a déjà vu dans les films de Godard come «  Le Petit Soldat », on l’a connaît aussi pour sa voix douce, qui a souvent été mis en musique.

C’est le cas sur «  Qu’est-ce que je peux faire en duo » avec Philippe Katerine, ou bien avec Pierrot Le Fou sur «  Ma ligne de chance », une chanson écrite par Serge Rezvani. Elle chante aussi sur le chanson  » Pierrot le fou » qui est aussi un film de Jean-Luc Godard

Egérie de la nouvelle vague, elle est aussi connue pour avoir travailler avec Agnès Varda ou encore Gainsbourg. Actrice d’une certaine liberté, elle est aussi l’image d’un mouvement lyrique et moderne.

En 2018, elle a même sorti un livre «  Je suis une aventurière »

Yadam, l’artiste de ces dames

Yadam est un artiste vénézuélien, avec un projet bien solide. Mélodieux et poétique, il est arrivé à Paris en 2017, il propose une vision nouvelle de la chanson française. il y a un an, on a pu le croiser sur le plateau de la nouvelle star.

Dans ses textes, s’en suivent les rêves, les lumières, le chant comme refuge avec un talent naturel et unique. Il est touchant, c’est un poète des temps modernes. Dans ses textes, on y retrouve des rêves, des lumières, des chants comme le refuge naturel qui touche droit au cœur. Son EP «  Safeplace » est à paraître courant 2020.

 

Sur scène, il nous propose une version guitare-voix et il a pu déjà le tester puisqu’il est passé aux Trois baudets en mars. Il donnera son prochain concert le 18 décembre au 1999.

ITW solaire de Djakarta

Interview avec le groupe Djarkarta, composé de deux frères Franco-Australiens.

Bonjour, les garçons, déjà pourriez-vous vous présenter en quelques mots ? 

Raphaël : Bonjour, on est un duo franco-australien basé à Paris qui s’appelle Djakarta.

Vous pouvez me parler un peu plus en détail de votre projet Djakarta ? 

Tristan : Le projet a été créé en 2015, on a sorti un 1er EP auto-produit en 2017.

En janvier 2019, nous avons commencé notre collaboration avec le manager Emmanuel Mougin Pivert qui représente notamment Lilly Wood & The Prick, Nili Hadida, Eric Antoine..

On a choisi le nom « Jakarta » car on trouvait que ça sonnait bien, ça nous faisait penser à des noms de groupes que l’on aime tels que Django Django, Jagwar Ma, Kasabian.

Raphael : et la coïncidence c’est qu’au moment ou Tristan a proposé le nom, je partais faire un Surf Trip à Bali avec une escale à Jakarta.

Vous avez un producteur ? 

Non pour l’instant nous faisons tout nous même. Nous bossons avec le réalisateur Stan Neff qui a travaillé avec  Polo & Pan, Brigitte etc.

Pourquoi avez-vous décidé de reprendre la chanson «  Old Town Road » et d’en faire votre version ? Parce que c’est quand même le tube de l’été 2019. 

On a voulu relever le défi de reprendre le plus gros hit de l’été 2019 pour en faire un titre de Djakarta.

Ce qui est marrant c’est qu’on nous a beaucoup dit qu’on avait réussi à faire oublier la version originale aux gens et que certaines personnes préféraient notre version !

Musicalement, qu’est-ce qui vous inspire ? 

Raphaël :   il y a Tame Impala, Air,  Balthazar

Tristan : The Lumineers, Angus & Julia Stone, Agnès Obel

Et dans les textes ?? 

Tristan : On s’inspire de notre vie en règle général.  Les histoires d’amour, les peines de cœurs, notre famille, ce qui nous touche..Certains titres sont un peu un exutoire.

Raphael : C’est une manière de traduire nos émotions et c’est aussi un moyen de voyager et de nous évader à travers notre musique.

K-Maro est de retour

Pour les quinze ans de sa chanson «  Femme Like You » K.Maro a donné un concert exceptionnel le 20 novembre dernier dans un Yoyo quasiment bondé. Bien évidemment, si le public était au RDV le 20 novembre dernier, il a fallu lui donner de quoi patienter au prochain concert. Et quoi de mieux qu’un best-off de ses meilleures titres avec 20 titres inédits. C’est le producteur de la compile  » Back dans les Bacs » , d’où la présence de la chanson en duo avec Coeur de Pirates.

L’artiste sort un best off avec ses titres cultes comme «  Femme Like You » ou encore «  Crazy », et les tubes, on retrouve aussi un duo avec Shy’m sur «  Histoire de Luv’ », parce que d’ailleurs, il produit cette artiste. Comme à l’ancienne. Chanteur, mais aussi producteur, il gère aussi son propre label K-Pone INC qui a donné nom à une chanson d’ailleurs. Un titre est particulièrement taillé pour le dancefloor «  Générations 80 ‘ S »

Sortir ce best-off au moment des fêtes de fin d’année, est la meilleure des stratégies markéting, pour inciter les gens à se procurer son disque pour Noël. des titres taillés pour le dancefloor et des tubes qui restent en tête, K.Maro est prêt à remporter un nouveau succès.

Icône du R’N’B des années 2000, l’artiste fait un retour à 180 degrés. Et il s’essaye même à la chanson en anglais avec «  Million Dollar Boy » et «  K-Pone INC » en 2005, c’est le nom de son label. Il chante aussi en anglais.

S’il revient aussi maintenant dans la musique, c’est parce que l’artiste Cœur de Pirates a fait le buzz avec une reprise de «  femme Like You », que l’on retrouve dans la compile  » Back dans les Bacs », dont il est le producteur.

Bien sûr, les morceaux sont remixés, revu. Et le best off se comporte de deux cd : les titres de 2004 à 2006, des titres mythique réarrangés mais aussi des nouveaux. Et le deuxième CD. Et le CD 2 est une version nouvelle, avec des sons nouveaux et des featuring inédit, ce sont tous les titres de 2008 jusqu’à aujourd’hui 2019. A la manière de la compil «  back to Bacs » K.Maro nous offre sa propre version de la compilation.

«  Femme like you » est remixé dans sa version originale, mais on a aussi la version avec en duo avec Cœur de Pirates, qui est magistral.

C’est avec Jim Jones qu’il fait le titre «  Out in the street ». Avec «  Change the game » il revient plus fort que jamais pour casser le système. «  Take You Away » un titre un peu à la NTM, mais beaucoup plus actuel. 3 titres déjà sortis en 2008. Des bouts de guitare rendent le morceau «  Take Away » encore plus intense.

Taillé pour le dancefloor, K-Maro prouve qu’il sait s’adapter aux nouvelles demandes. On retrouve même un morceau avec Corneilles «  Le clan chill ». K.Maro fait un retour en force, bien ancré dans le monde d’aujourd’hui, on le sent sur les titres c’était mieux avant » et «  Ne le réveille pas »

Bon, et on retrouve la grande nouveauté, son single «  Demain, c’est loin » qui donne lieu à un clip. On découvre aussi L.A Sun », et «  C’était mieux avant ».

Il sera en concert le samedi 29 février 2020 à l’Elysée Montmartre.

La révélation pop : Col en fleurs

Col en fleurs, c’est un quatuor mi musical, mi accapela, un peu comme l’est Pentatonix aux Etats-Unis.

Un quatuor formé par Maéva, Simon, Lana et Samuel. On a déjà pu découvrir le talent de ces 4 artistes à travers des reprises d’Orelsan ou Vianney. Des pointures de la chanson française.

Pas de doute, ce sont des artistes sur qui on va pouvoir compter dans les mois et les années à venir. Leur stratégie, c’est d’abord d’acquérir un public, pour pouvoir ensuite s’assurer du succès de l’album.

Leur premier single «  Paris d’aimer » est un carton produit par le producteur Skydancers. Un futur album est à venir, mais en attendant, ils ont fait quelques concerts au bar l’Orphée à Paris et entament une tournée en première partie d’Oxmo Puccino, dont trois dates à la Cigale début décembre. Vrai coup de cœur, on n’a pas de doute sur le succès du groupe.

Too Many T’s balance « La Fam’Ill » »

Et si on vous parlait d’un projet musical hip-hop qui a de la gueule ? Too many T’s est un duo londonien qui entend bien cartonner en France, déjà parce que pour leur premier album,

ils se sont offerts des duos en or, ne serais qu’avec MB14 qui a droit à un morceau entier sur l’interlude ou encore un duo avec La Fine équipe et Hippocampe Fou qui fait un feat en français. Ce morceau-là est un pur morceau de rap.

L’interlude avec MB14 est vraiment un morceau canon.

Le disque est dans un délire hip-hop trip-hop , comme on peut l’entendre sur «  Work Ethic » ou encore sur «  Everyday People » qui est un titre un peu plus calme, presque comme une ballade, mais sans l’être. «  Show Tonight » pourrait avoir été conçu dans une cave, il y a tous les ingrédients pour, mais ça reste sympa à l’écoute. Bon, l’album n’est presque composé que de featurings, et on sent un peu trop l’influence des Beastie Boys.

«  1992 » nous plonge vraiment dans ce délire. «  Earth is Fucked » est un titre what the fuck, mais qui entre bien dans les codes du hip-hop. « Quest »est un morceau unique, taillé pour le live. «  Have a Word » est un titre frais, c’est du hip-hop qui sonne juste et bon, avec un bon phrasé, en anglais bien rythmé. Le feat avec Chinese Man sur «  Allez » claque, le titre, trompeur, est en français tandis que les mots sont en anglais. «  Wait Outro » possède une ambiance, une voix, et la ligne mélodique est douce.

Un album retour qui casse les codes, ça, c’est sûr!

 

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑