Il y a quelques temps maintenant que le cinéma met en avant de plus en plus de personnages féminins, surtout Disney. On se souvient du film «  La belle et la bête » où Emma Watson lui a donné une ode très féministe. Pour le nouveau film des studios Pixar (appartient à Disney) et la suite de Toy Story.

La saga de Toy Story est un succès, et ce quatrième opus est une formidable façon de clôturer la saga. On retrouve Woody, Buzz l’Eclair, Jessy, Rex, M et Mme Patate, et puis les autres. Andy part à l’université et donne ses jouets à Bonny, une autre petite fille qui en a bien besoin. Donc on va suivre le parcours de Bonnie, et son histoire avec ces fameux jouets.

Autre nouveau personnage : Gaby Gaby perdu dans un magasin d’antiquité, dont personne ne veut, mais qui finira bien par être trouver par une petite fille, qui l’adoptera.

Un nouveau personnage arrive Fourchette, jouet que Bonnie fabrique, un jouet complexé. Dublé par la voix de Pierre Niney en français. D’ailleurs, Pixar pointe le doigh le complexe, ce complexe qui rouge notre société.

Le personnage de Gaby Gaby, doublé par la voix d’Angèle dans sa version française, est aussi complexé que personne ne l’aime. Elle a besoin d’amour. L’humoriste Jamel Debouzze aussi double un personnage dans le film, une peluche, Ducky, qui intervient au moment de la fête foraine.

Les trois personnalités françaises : Pierre Niney, Jamel Debouzze et Angèle sont les personnalités fortes du casting de doublage français.

Publicités