Recherche

« L’univers de « Goodbye Moscow »

Credit Photo : Esther Genicot

Goodbye Moscow est un artiste à l’univers poétiqu, un artiste français aux origines arméniennes, son coeur est en Russie où il a vécu quelques années avant de faire ses armes sur les scènes de Bruxelles, et de s’installer à Lyon.

On sent son univers poétique dés le premier morceau  » Danse » et ses notes à la guitare qui nous donne des frissons. ‘ L’univers ( si le temps n’était qu’un point » )  » est un morceau  qui nous transporte dans l’espace.  Un peu de poésie russe et de féérie spatiale. La voix de l’artiste nous donne des frissons, il y a du rythme, et un tempo assez lent.  il y a de bons arrangements qui nous fait danser.   » Agatha » est une chanson douce, comme une ballade, avec un rythme très lent, et des voix épurées qui nous laisse en apesanteur.  » chanson d’amour », c’est l’histoire d’un rendez-vous amoureux, un rendez-vous qui a déja eu lieu.

 » L’étincelle » est une chanson qui parle aussi bien d’amour que de folie. Le morceau nous emmène en  Arménie , dans un pays où la musique a une place très importante.  Il y a une atmosphère unique.  toujours sur une note très joyeux, l’artiste aborde en douceur  » La fin du monde », avec une voix puissante, mais qui nous caresse. Et une voix très dynamique, accompagné par une mélodie unique à la guitare. ces quelques chansons sont un voyage, unique en son genre et à la douceur.

 

 » L’Océan » nous propulse dans un monde unique, un monde de rêve, et de douceur à la plage. il y a une mélodie épurée, et spatiale.  » La famille » est une chanson unique, douce joué au piano.  épurée, moins spatiale, c’est une mélodie rempli d’amour.  » aujourd’hui et toujours » parle de l’amour, l’amour qui s’arrête, l’amour qui vit, le temps d’un instant, le temps d’une cigarette. Deux voix s’unissent, accompagné par une douce mélodie. Un bel hommage à la chanson française et à sa poésie.

« Propaganda » est un hymne à la jeunesse, à la folie , ce morceau est une poésie amoureuse,  il y a une mélodie aussi douce qu’unique.  » Désolé  » est un morceau à la guitare avec une voix brut, on ressent vraiment la musique, et l’espoir.

Nos lives coups de coeur

Confinement oblige, les artistes utilisent les réseaux sociaux, pour diffuser des concerts. Et c’est  une bonne chose parce que la culture n’aura jamais été autant diffuser. Alors on vous a fait une petite sélection de nos lives préférés.

Lola Dubini qui reprend les plus grands tubes  de nos années teenager.  Chaque fois, l’après-midi, on se retrouve devant le live de Lola Dubini et ça fait du bien.

Mathieu Chedid qui chante ses plus grands succès et son nouvel album.

Nach qui a fait un duo avec son frère M, et qui propose chaque soir de partager un moment avec un artiste de la scène française comme Tété ou Lola Dubini

Flavia Coelho qui chante ses compositions avec sa voix chaude et sa présence incroyable.

21 Juin le duo et Léa Paci pour le Sofa Festival organisé par Warner.  Le duo qui fait pop et qui propose des chansons positives.

Isia Marie a chanté ses chansons en version guitare-voix. et on est sous le charme de son talent.

Tim Dup en version piano-voix, Il a chanté ses chansons et ce fut un moment intense. Un petit moment unique et intimiste.

Pour découvrir un peu ce qu’on peut voir sur le web en ce moment

et celle sur le Boléro de Ravel

Arthédone : la pop à la française

La chanson française est nid à talents. Des artistes s’y lancent avec coeur et passion : Arthédone fait parti de ces artistes . On le sent avec son premier EP  » La part du roi » , c’est le premier morceau qui ouvre le disque, tout en douceur mais avec une bonne dynamique.

 » Des plans sur la comète » nous envoute dans une rêverie totalement imaginés, avec un rythme très dynamique et une voix qui nous porte.  » Ma planète » sonne comme une chanson engagé, un texte sur l’écologie, un texte très engagé, surtout en ce moment. Pour la planète et l’écologie.  avec une mélodie entre classique et modernité, un titre envoutant.  » Dans les airs » est un morceau qui pourrait répondre au précédent, avec la sublime voix d’Arthédone, une voix qui nous berce accompagné par une mélodie qui nous donne des frissons.  Sa voix a quelque chose qui appartient aux grands artistes de la chanson française.

Pour voir le clip  » La part du Roi » :  ci-dessous

« Buée » le nouveau clip de Gaumar

L’artiste Gaumar continue de surfer sur le succès de  » Jaune » son premier album sorti en juin dernier.

Elle dévoile aujourd’hui le clip de la chanson  » Buée » sa chanson la plus personnelle.  La clip vidéo est presque comme un court-métrage, on y suit l’histoire de Margaux, 10 ans, qui arrive dans une nouvelle école où elle ne connait personne, sa passion, c’est l’espace. Alors, elle sympathise avec Thomas, lui aussi passionné d’espace et ensembles, ils rêvent de s’envoler et de vivre autre chose. Incarné par Emma Grandjean et Sacha Pirlet qui jouent respectivement Margaux et Thomas, le clip est une plongée dans l’enfance. Hylne à l’enfance et à l’amitié,  c’est une chanson à consommer sans modération.

Anecdote amusante :  le tournage a eu lieu dans le 16 eme, au lycée Janson de Sailly.

Une chanson qui risque d’avoir un joli succès, du moins c’est tout ce qu’on lui souhaite.

« British Hawaii » l’album de Hey Hey My My

Hey My My My est un trio de rock parisien qui propose une vision assez moderne du rock’n’roll. Un trio composé de Julien Gaulier, Julien Garnier et Michel Aubinais. Un disque très influencé par le western américain et le blues.

On le ressent dés les premières notes de « Plastic Life », il y a tout de suite une ambiance très communicative, et dansante.  » Egija » est une ballade influencée par Neil Young, une chanson à la manière du blues, avec un soupçon de folk.  » Tennessee » est un voyage au coeur du blues, entre le Mexique et le Tennessee.  Tout en douceur et en ballade.  » Saturday » est une invitation folk au voyage et à la rêverie, avec une voix envoutante.   » The One I call » est une ballade, aussi douce que pure.  » July » est un titre dynamique, qui propose quelque chose de plus dynamique, avec une mélodie qui nous transporte.  » Go To Your Town » est une ballade folk, entraînante.  » All Allone » est un hymne à la liberté et  au rock’n’roll.  » Vol au vent » sonne folk.

« Bottleman » est un poème sur un air de guitare, et des textes en anglais. C’est très mélodieux, et la voix est envoutante.  » à place » est un poème , en douceur, un titre en acoustique avec une voix envoutante. avec des notes de folk

Ils seront en concert le 3 novembre 2020 à la Boule Noire à Paris.

 » Le mirage de Zo » by Julien Belliard

Julien Belliard, un jeune artiste, auteur-compositeur, parisien, vient de sortir son troisième album  » Le mirage de Zo », un disque poétique où la chanson française est mis en avant.  Musicalement, on est sur du pop/rock qui se mélange à de la chanson française assez envoutant.

On est sous le charme dés le 1 er morceau  » cette fenêtre », sa musique est envoutante, tout comme sa voix.   » L’autre hémisphère » est un voyage, sa voix est porteuse d’un espoir, musicalement le tempo est donné, ses mots sont touchants.  Il y a une dynamique positive sur ce morceau.   » Le mirage » est un morceau  un disque, une chanson qui nous invite au rêve et à imaginer cette frontière entre rêve et réalité.   » Lady Lilith » est presque un morceau de country, une chanson aux sonorités très jazz en hommage à Lilith, cette femme tentatrice de l’enfer, un démon au féminin. elle aurait été la première femme d’Adam, mais bannie du jardin d’Eden car refus de se soumettre.

 » L’exil » pourrait aussi continuer dans cette lancée et parler de l’exil de Lilith, avec une présence incroyable de la guitare et de la voix.  » Roi lobo » est une ballade euphorique, désobéissance aux dieux, la mélodie est assez entraînante. Et la voix de Julien est envoutante, avec un bon rythme donné par la guitare.   » Vers l’Azur » est une ballade au soleil, par un temps d’été, par un temps de pleine lune. C’est une chanson qui nous emmène en voyage.   » Les éoliennes » est un doux morceau de poésie, avec sa douce mélodie, et la voix unique de Julien. L’artiste laisse ici exprimer toute sa poésie.   » La brume de l’aube » est une douce ballade poétique, et envoutante.   » Stroboscope » nous offre le temps d’une chanson un voyage dans l’espace avec une mélodie très douce, très dansante aussi. Il y a une véritable invitation à l’évasion et à la rêverie.

Un disque unique, dans sa beauté et sa poésie.

Manu Dibango en cinq chansons

Manu Dibango alias  » Papa Groove » est  décédé, il a changé le cours de la musique et a rendu le jazz dansant, en y ajoutant du saxophone.   60 ans de carrière, et une musique positive.

Alors, pour continuer à nous faire groover sur ses chansons, on vous propose de redécouvrir cinq chansons qui caractérisent l’artiste.

 » Soul Makossa » qui a été repris par Michael Jackson dans  » Thriller » et l’a rendu populaire.

« Wakafrika » est un morceau envoutant, qui nous a emmené bien au-delà des frontières. Un morceau de jazz unique.

 » La javanaise » avec Serge Gainsbourg, comme mêler le jazz et la chanson française dans un morceau de jazz unique.

« Safari Symphonique » Manu Dibango a aussi mélangé le jazz et la musique classique, lors d’un live au Grand Rex en 2019.

 

Waka Juju une chanson culte des années 80.  qui a lancé le groove.

Saïkaly capture  » quatre murs blancs »

On a découvert Mathieu Saïkaly en première partie de Antoine Elie à la Cigale et on a été transporté par son univers poétique.  Il a sorti un album   » quatre murs blancs » est un disque unique qui valorise la langue française.

On le sait dés les premières notes du morceau  » Quatre Murs Blancs », poétique et envoutant, comme c’est aussi le cas sur  » Jeux d’ombre », avec plus de dynamisme dans la musique, et une plus grande place sur le morceau.   » Je ne me souviens de rien » est une chanson épurée.  avec de belles envolées vers un rêve meilleur.  Sa voix nous donne des frissons, tout en poésie.  » Beau comme un Dieu » est un morceau envoutant, doux, qui nous dépeint un idéal.  » Double Face » est tout aussi épurée, et doux. ON se laisse bercer par la voix de l’artiste.   » Maintenant que je connais l’hiver » est un titre en français, avec une mélodie très lente, et une voix qui nous donne des frissons.

 » Mama Oh I Swear » est un des titres qui détonne dans l’album, et qui sonne comme un morceau dynamique, tout en douceur.   » I don’t want » est une invitation à la douceur. Des choeurs viennent combler le refrain et donner du tempo à la voix. On est totalement sous le charme.

 » When Full is Foul » est un morceau charmant,  la voix nous berce et c’est comme une berceuse.  » Blinted by the sun » est une ballade musicale et poétique, où tout l’onirisme de l’artiste s’exprime.  » Rivers of Plastic Cups » est un titre un peu à la Nirvana, avec une guitare qui donne le ton, et une voix un peu en retrait. On retrouve ici un peu le charme de ce qui a fait le succès de  » Nevermind ».Un morceau de rock comme on les aime.  » Here’s wave » est une ballade en anglais, tout en douceur. On a des frissons à chaque morceau.

On ne se lasse pas d’écouter cet artiste singulier à la plume si légère et belle qu’on en frissonne.

Il jouera à Paris à la Boule Noire le 30 juin.

 

 

Breaky Boxes en ITW

On a posé quelques questions à Breaky Boxes à l’occasion de la sortie de leur album, on en apprend un peu plus sur ce trio folk originaire de Rouen

Tout d’abord pouvez-vous me parler de votre album ? 

Resting Wall c’est le premier album de Breaky Boxes. Ancré dans l’univers Indie-Folk il est composé de 12 chansons inspirées de la vie du groupe. Entre aventures, relations humaines et questionnement sur notre place dans l’univers, Resting Wall est une invitation à voyager, physiquement mais également spirituellement.

Où puisez-vous l’inspiration ? 

Les thèmes de nos morceaux sont toujours inspirés des moments que l’on peut vivre tous les trois en tant que groupe. On voyage pas mal puisque l’on a fait un peu plus de 200 concerts avec le groupe, on rencontre donc beaucoup de monde et on fait pas mal de route. Au fil des kilomètres on vit des choses qui nous touchent particulièrement et ça se transforme en chansons. On est toujours sur un fond très positif avec une vision assez optimiste de la vie en générale.

Quels sont les thématiques que vous y abordez ? 

On parle beaucoup de voyage, d’amitié, d’amour .. Comme on le disait c’est des thèmes qui nous touchent directement. On ne serait vraiment pas à l’aise si l’on devait conter les histoires des autres. On se doit d’être les plus sincères et authentiques possible pour que notre musique vienne des tripes. C’est seulement comme ça que l’on peut nouer une relation avec le public en concert.

D’où vient votre passion pour la musique ?

On a tous les trois démarré la musique de manières assez différentes. Valentin a apprit le solfège avant même de connaître l’alphabet. Brice a commencé adolescent en enchaînant les groupes et les concerts dès le début et Jeff a pris la guitare à 14ans dans sa chambre. En tout cas pour tous les trois c’est quelque chose de très viscéral que l’on s’explique assez difficilement, mais qui nous porte à aller toujours plus loin dans nos projets et nos envies.

Vous définiriez-vous comme un groupe de folk ? Ou votre musique n’a vraiment pas de frontière ?

Tous les groupes vous répondront qu’il est impossible de ranger leur musique dans une case et on ne déroge pas à la règle. Et quand bien même on se rangerait dans un style il existe tellement de sous catégories qu’il est quasiment impossible de toutes les nommées. Mais pour la faire courte, et parce qu’il faut bien poser des mots sur les choses, on fait de l’Indie-Folk.

Comment vous êtes-vous rencontrer ? Et de qui est venu l’idée de former un groupe ?

L’histoire de notre rencontre est plutôt banale, Valentin et Jeff se connaissent depuis le lycée via l’atelier musique. Plus tard par le biais ‘un ami Brice est entrée dans l’équation avec l’envie de faire un groupe de musique. Ça a tout de suite fonctionné, après une répète autour de quelques reprises pour apprendre à se connaître on s’est très vite attelés à l’écriture de nos propres titres et on a très vite enregistré, tourné des clips etc …

L’envie de faire quelque chose de sérieux était présente dès le début en tout cas.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑