Recherche

Elephanz dévoile clip de  » Doigts croisées »

Le duo Elephanz se dévoile, après l’EP, Maxime et Jonathan nous emportent dans une ribambelle de souvenirs avec  » Doigts croisées » .

Une mélodie lancinante et une balade élégante tout en finesse, au fil des souvenirs des garçons. un clip dirigé par Maxim Kelly qui assemble les images comme un puzzle remplis de merveille.

« J’aimerais tellement » version rock

Le titre culte de Jenna Lee  » J’aimerais tellement » est sorti en 2009. Jolie Buzz sur la scène musicale française, la jeune artiste débarque en même temps que d’autres musiciens de sa génération tel que Romain Ughetto ou Eskemos.

Des années plus tard, c’est à l’initiative de Romain Ughetto qui reprend le titre  » J’aimerais tellement » pour son projet  » Génération 2000″ qu’il revisite le titre en version rock en featuring avec le groupe Eskemos et avec en guest Jena Lee.

Entre piano et guitare, le titre bénéficie d’un côté un peu vintage et de peps, et on ne se lasse pas de cette version. On revisite un classique qui a su conquérir toute une génération, celle des années 2000.

Yseult nous enchante

Yseult, la fille qui casse les codes et qui fait remuer le monde de la musique. Elle casse aussi bien les stéréoptypes de la beauté ( une femme noire et grosse, mais qui s’assume et qui est belle ) que dans la musique.

Yseult, c’est un peu comme notre Lizzo à nous. et ça fait du bien ! Son nouvel EP  » BRUT » est un vent de fraîcheur et un coup de poing.

D’abord avec le morceau  » Indélébile » une douce ballade au piano, une chanson d’amour, mais l’amour de soi, le self love. L’amour de l’autre à travers soi.  » Sexe » est une chanson plutôt dynamique. Une chanson sensuelle, à diffuser en soirée. Le phrasé est juste, unique, et entraînant. C’est une chanson qui fait du bien en ces temps.

« 101 regrets » c’est un morceau de rap, un morceau doux, un peu à la Ninho. C’est une voix masculine qui dicte la chanson et celle d’Yseult résonne comme une choriste en plein coeur. Et on sent qu’elle chante avec son coeur. « BB »est un morceau de rap, avec une voix très dynamique qui marque le tempo. Sa voix ressemble à une voix très soul avec une touche de jazz.

« Néon Rouge » est un morceau doux qui nous entraîne sous les néons rouges, au son de la douce voix de Yseult . Dans nos sensations intérieurs, tout à fait unique.  » Bad Boy » est une ballade au piano, envoutante. La voix de Yseult est une caresse, comme la douceur d’un texte poétique. Yseult confirme son talent sur ce titre, et sa volonté d’aller dans plusieurs registres différents.

Un EP très chouette qui confirme le statut de chanteuse de Yseult

BeyRies  » Encounter »

Un petit tour du côté de la musique canadienne, ça vous dit ? Etant donné que voyager, c’est compliqué. On vous parle de Bey Ries et de son nouvel album  » Encounter », une chanteuse française qui pourtant a eu un grand succès au Quebec.

D’abord, on entre doucement dans son univers avec  » What We have », doux et unique. Un morceau tout en anglais. Le morceau est une caresse, et nous plonge dans le foret enneigé canadienne. Une douceur que l’on retrouve aussi sur  » Closely » , il y a une mélodie tout aussi envoutante.  » Over me » offre un tout autre style, tout aussi mystérieux. Il y a une dynamique assez intéressante et puissante dans ce morceau, une voix qui nous propulse dans le vaste pays qu’est le Canada. ‘ Keep it to yourself » est un puissant morceau où l’artiste prend la note, des choeurs viennent y rajouter une intensité.

« Into You » est un titre tout doux, comme une ballade au piano accompagné par la voix unique de Bey Ries. Un peu comme l’est aussi le morceau  » Out of Touch », tout en douceur, une voix principale très épurée et des choeurs qui viennent l’étoffer, et lui donner un coup de pouce.  » Graceless » sonne comme une berceuse, une berceuse entraînante, des choeurs viennent intensifier la voix et marquer le tempo.  » The story of Eva » est une berceuse, une berceuse envoutante, un peu rock sur les bords, un tempo bien marqué. Il y a une présence très marqué à la guitare, très envoutante. Un peu à la Nirvana, mais avec un côté très féminin aussi.  » Great Green Eyes » est un morceau pour la planète, pour sa douceur et son ambiance unique.

 » Nous sommes » est un titre exclusivement en français, poétique et doux. La chanson française respire dans ce morceau et ça fait du bien. La ligne mélodique est douce et envoutante. La douceur s’ajoute aussi sur le morceau  » Anymore » , et on aime. C’est comme si les deux morceaux se répondaient.

Un album unique, à écouter sans hésiter autour d’un plaid.

Five un artiste hors norme

Credit photo : Axel Van Hessche

Five, c’est un rappeur passionné par l’écriture et la musique, mais pas que. C’est un artiste original.

Ancien pilote professionnel et fan de motocross, il a un accident en 2013 et devient paraplégique. Mais toujours positif, Five est passionné par le rap, la production et l’écriture, et réalise plusieurs morceaux et sort un projet de 7 titres gratuits.  » Reflets ». Et en 2019, il sort son 1 er EP « Ego » qui se compose de 9 titres.

Maintenant, sous le label Jo&Co, il sort son EP  » 2 mains » directement inspiré de son histoire. La chanson  » 2 mains » traite de ça, toujours avec une note d’espoir. Le texte est bien rythmé, juste, la mélodie aussi.

Le morceau  » Chrome » nous plonge dans une soirée aux milles facettes, sa voix nous envoute, sa voix marque le tempo et le rythme. C’est un texte qui respire l’amour et la bienveillance.

« Arc-en-Ciel » est un morceau qui oscille entre espoir et lumière. Five y raconte ses rêves, l’arc-en-ciel qui brille dans sa voix. Ses rêves sont doux et uniques. Five est une lueur d’espoir dans un monde qui vrille au chaos.

Pour voir le clip de  » 2 mains » :

Shaka Ponk en une compilation

Shaka Ponk

Shaka Ponk est un groupe de live, si vous ne les avez jamais vu sur scène, on vous l’assure. Mais pour célébrer ses 15 ans d’existence, ils viennent de sortir une compilation de plus de 40 titres, remixant leur meilleures tubes, avec quelques nouveautés, plutôt que de partir en tournée, étant donné la situation compromettant ce projet.

Alors le groupe a eu la très bonne idée de sortir une compilation de ses meilleures titres  » Apelogies » . On retrouve donc les meilleures tubes du groupe en version 2020 de « I’m Picky » à  » Hombre Que Soy » en passant par  » Sex Ball », on retrouve aussi la fameuse reprise sur  » Smell Like Teen Spirit » qui avait été joué sur le plateau de Taratata et une reprise exclusif de  » Kids in America », une chanson de Kim Wilde. Et les très récents Gung Ho et Funky Junky Monkey. Shaka Ponk, ce sont des geekfs, illustré par le singe Goz sur scène, né lors d’une soirée à Chatelet.

Ce sont 3 CD exclusifs dont le 3 eme est un CD où les titres sont chantés façon Gospel, une façon de s’imaginer en concert avec eux. Il y a aussi une reprise très sexy  » Pure 90″ avec Cypress Hill, célèbre groupe de hip-hop américain. Enregistrer de nouvelles chansons en ces temps-ci est un peu compromise avec le confinement, alors on remixe, et on essaye de se réinventer.

Sara Lugo s’élève

C’est avec son 1 er EP  » Elevate » que l’on découvre Sara Lugo, une jeune artiste au style plutôt reggaeton. Sara Lugo, c’est la représentation du reggae féminin en Europe.

Une artiste qui a aussi une voix entre jazz/soul et en anglais. La voix de la chanteuse allemano-portoricaine. Ce premier EP est le fruit d’une rencontre avec Blanka de la  » Fine équipe ». Entre soul, jazz, et une touche de beatmaking, Sara Lugo est une touche-à-tout.

Le morceau  » Elevate » nous plonge dans cette ambiance un peu reggae et unique.  » Flowaz » est ce mélange entre un jazz féminin et ce côté reggae, il y a un cpoté très hip-hop aussi et on aime ça.

 » Energy of God » a ce côté très gospel, où la voix nous laisse totalement en transe. Sa voix nous donne des frissons.  » Time  » possède une mélodie très enfantine, sa voix est tout aussi envoutante.  » Free Flow » est un morceau dynamique, dansant, avec une énergie assez puissante, sa voix est une douceur exquise et envoutante.

Un EP vraiment très chouette avec une couleur musicale innovante.

Review sur Carly Rae Jepsen

La chanteuse Carly Rae Jepsen, on l’a tous découvert quand elle chantait  » Call Me Maybe » , mais aussi avec  » Good Time » en duo avec le groupe Owl City. On a aussi tous danser sur le tube  » This Kiss » .

En 2020, elle a totalement changé de style avec  » Dedicated Side B » et elle se dirige vers un registre beaucoup plus pop comme le montre le titre « Felt this Way » , mais on l’a retrouve bien sur le morceau  » This Love Isn’t crazy » ou encore  » Window ». On retrouve un peu le même style que  » This Kiss » avec le morceau  » Stay Away ». Passer quasiment inaperçu pendant le 1 er confinement, l’album de Carly Rea Jepsen vaut quand même le détour.

 » This is what They Say » a son hymne pop et disco contrairement à  » Heartbeat » , qui est un titre plutôt doux, mélancolique aussi. Si elle nous avait habitué à des hymnes pop, là, elle change carrément de registres. Et c’est ce qu’on retrouve sur  » Summer Love » un titre pop et disco avec une touche de guitare, qui donne un petit côté électro rock.  » Fake Mona Lisa »est clairement une référence à Mona Lisa, un titre très épurée, dynamique, à la voix un peu lente. On a notre dose de chansons de Noël avec  » Let’s Sort the Whole Thing Out » sur une mélodie dynamique, assez rapide aussi. Alors que c’est beaucoup plus lent, plus épuré aussi sur  » Comeback Bleachers », sa voix est plus lente aussi, mais des choeurs viennent l’intensifier sur le refrain.

‘ Solo » sonne comme un hymne à la fête, chose dont on a bien besoin en ce moment. La ligne mélodique est dynamique, et la voix donne le tempo. Et pour un morceau un peu plus rock aussi, on a  » Now I Don’t Hate California After All » , sur le refrain on retrouve quand même cet esprit plus doux, comme une chanson de Noël, qu’on passerait en boucle.

Un disque remplie de bonnes ondes qu’il est important d’écouter en cette période trouble.

The Pretty Reckless est de retour

Le groupe de rock mené par la frontwoman Taylor Momsen est de retour et annonce un nouvel album  » Death by rock’n’roll’ . Déja avec le titre du morceau qui annonce vraiment une couleur rock’n’roll, mais on a aussi pu découvrir le morceau  » 25  » ainsi que la pochette du disque.

Un disque qui s’annonce décidément épique, qui sortira le 12 février 2021. la chanson  » 25″ innove vraiment :

La tracklist de l’album :

01. Death By Rock And Roll
02. Only Love Can Save Me Now (feat. Kim Thayil and Matt Cameron)
03. And So It Went (feat. Tom Morello)
04. 25
05. My Bones
06. Got So High
07. Broomsticks
08. Witches Burn
09. Standing at the Wall
10. Turning Gold
11. Rock and Roll Heaven
12. Harley Darling

On a aussi pu découvrir une chanson sur le thème d’Halloween « Broomsticks »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑