Recherche

Order 89 dans  » L’été des corbeaux »

En ces temps difficiles pour la musique, découvrir de nouveaux groupes est une chose plutôt rare mais ça arrive. Du coup, on vous parle de Order 89, un groupe de rock français, qui vient de sortir son deuxième album, composé de 4 musiciens, Flavien, Eliott, Jordi, et Luce. Leur influence se situe quelque part Noir Désir et Indochine. Les guitares sont brutales, et la production est plutôt de qualité. Qatuor désinvolte, les musiciens se la jouent aussi un peu à la Pete Doherty.

On a eu la chance d’écouter leur premier album  » l’été des corbeaux » et c’est le morceau  » Gangster » qui démarre l’album où on sent l’influence rock tandis que « Histoires parallèlles » nous narrent les histoires souterraines, le chanteur a un peu la même voix que Nicolas Sirkis sur ce morceau, c’est un peu perturbant. Mais on sent vraiment cette puissance rock’n’roll mêlé avec un texte en français. La mélodie a aussi une place très importante.  » La nuit » rejoint un peu le morceau précédent, on est toujours dans cette atmosphère très sombre, toujours avec ces sonorités très rock’n’roll.  » La chasse aux Sorcières » nous propose une mélodie avec des synthétiseurs, et une voix assez puissante, la mélodie nous fait danser et nous propulse dans un univers sombre mais attirant. « Les nuits sauvages » nous embarquent dans un univers très underground, un peu comme si on allait dans un sous-sol assister à un concert un peu interdit. Les Nuits sauvages sont les nuits interdites qu’on a envie de vivre.  » Pays sacrifiés » est une référence direct à la situation actuelle de la culture en France. Texte engagé et un beat assez entraînant. Le chant, lui, est un peu comme un appel collectif à se réveiller. ça ous rappelle un peu  » collège boy » de Indochine. Bien produit, et très entraînant, le disque est un pure album de rock’n’roll, comme on en fait plus trop. C’est peut-être ce qui lui donne ce côté unique.

 » Rondes » a des riffs de guitare assez rapide. Les voix nous rappellent la puissance de l’interdit, les nuits qui sont rondes et qui sont toutes pareil. Tommy 1000 Visages » propose une mélodie très introspectif et puissante , le texte fait référence aux enfers, à Cerber, le chien des enfers et au diable qui y rode. On valide ce titre, où on a un coup de coeur pour la patte musical du groupe.  » Vertige » nous propulse dans un tourbillon de folie au ton de cette rythmique puissante et des riffs de guitare entraînant.  » Vieux frère » est un morceau entre disco et rock, on sent l’influence des années 80. Les voix sont aussi très communicatives et le morceau nous donne des frissons. Sur certains passages, la musique nous rappelle certains morceaux d’Indochine, mais c’est cool, car ça lui donne un petit côté vintage.

Un album de rock très entraînant, qui vaut le détour. On vous le recommande vivement.

Article mis en avant

Bingo Club souffle sur la pop

Bingo Club est à découvrir avec un 1 er EP intitulé « Séparated » , emprunt de nostalgie et avec une ambiance particulière. Musicalement, on est sur une touche musical initiant au voyage entre les U.S.A et le Sahara.

D’abord, on est charmé par le dynamique morceau  » Dance Me » , très épurée, avec la voix de l’artiste en fond.  » Séparated » est porté par une voix féminine qui répond à la voix masculine, sur une envolée très mélodique.  » Shallow » est une chanson dont la mélodie est comme une ombre qui plane au dessus de nous. Il y a un côté très lyrique et très épuré.

 » Now It’s Never » est une ballade au piano, en douceur. avec une voix très douce. Une voix aussi douce qu’on peut entendre sur  » Call Center », comme un écho à la chanson précédente, avec une voix féminine, comme un écho à la douceur et à la féminité.

Un disque unique, tout doux, à écouter cette saison.

Article mis en avant

« Le spleen à présent  » de Bebly

Bebly est un groupe qui offre une part belle à la chanson française. Un duo de rock français formé à la base pour un seul concert, mais finalement l’aventure continue.

Un disque en hommage à la planète, comme l’explique le premier morceau  » L’extinction », un doux morceau en acoustique.

 » Mon inertie » traite de l’avenir et du présent, de notre situation actuelle. Une chanson très épurée, avec des choeurs qui viennent intensifier la voix. De la chanson à texte en français, comme on aime.  » Le spleen a présent » est une chanson poétique, envoutante, qui nous invite à rêver, doucement, mais surement. Un EP en acoustique et en français. Le « spleen » une référence à Baudelaire, mais cette fois, on le découvre en musique.

 » Les phrases que tu commences » est un peu plus dynamique avec un morceau à la guitare, avec une voix très épurée, une mélodie plutôt envoutante, qui nous donne des frissons.

« Mes défauts des fois » est une ballade, acoustique en en français. Le texte nous parle de la violence de la réalité. Un morceau qui nous invite à rêver d’amour et d’espoir. Discret, acoustique, poétique, épurée, voilà tout les adjectifs par lequel on pourrait définir l’EP.

Un EP plein d’espoir pour la planète, pour le monde.

Olivia Rodrigo en pleine lumière

Olivia Rodrigo est la nouvelle coqueluche de chez Disney. Dés la sortie de son single  » Drivers License » , la chanson a connu un énorme succès aux Etats-Unis, mais aussi dans le monde.

Si Olivia Rodrigo cartonne, c’est parce qu’elle a signé sur le label Hollywood Records, un label qui abrite toutes les stars de chez Disney. Elle est aussi un pure produit de chez Disney, c’est-à-dire que les gens doivent s’attacher à elle, un peu comme on s’était attaché à Troy et Gabriella il y a quelques années. à seulement 17 ans, c’est l’une des plus jeunes artistes du monde à entrer au Bilboard, mais quelque part c’est normal puisque Disney est derrière. Et les premières stars de la saga HSM Vanessa Hudgens, Ashley Tisdale, Zac Effron et Corbin Blue avaient peu près cet âge-là quand ils ont connus leur premier succès.

Après  » Driver Lisence » Olivia Rodrigo a battu un nouveau record avec  » déja vu » , un morceau qui connaît le même succès : Les deux singles se sont placés dans le prestigieux Top 10 du Hot 100 Billboard. Musicalement, Olivia Rodrigo nous rappelle un peu Taylor Swift mais c’est un peu logique ; c’est le même schéma de succès.

Taylor Swift cartonne à chaque nouvelle album, et pourtant, elle s’est passé de l’aide de Disney, mais eux souhaitent apparemment qu’Olivia connaisse le même succès, voir un succès un peu plus grand.

D’ailleurs, après deux singles qui connaissent le même succès, Olivia Rodrigo vient d’annoncer la sortie de son 1 er album le 21 mai qui porte le nom de  » Sour » . Une stratégie de communication qui semble plutôt bien fonctionner, en espérant qu’elle puisse remporter le succès que Disney espère.

 » The transformation Place » by Laughing Seabird

Laughing Seabird, c’est une chanteuse, Céline, mais c’est aussi un groupe. C’est un univers entre terre et mer. Le disque  » The transformatio Place » est un voyage dans différentes contrées lointaines, avec des sonorités qui viennent d’un peu partout.

Parfois en douceur comme sur  » I Feel Fat » qui monte crescendo vers quelque chose de très orchestral.  » Vivre » est une douce balade, dynamiser par un violon. Une chanson qui parle d’avenir. Après la ballade, on a un morceau à l’ambiance un peu plus  » écossaise » avec un texte en français, bien dynamique. Céline n’hésite pas aussi à chanter en anglais, tout en douceur.  » The Transformation Place » est un morceau beaucoup plus rock, avec une partie où la voix est très douce, un peu comme c’est aussi le cas sur  » My Shell » , mais avec cette touche écossaise.  » In spite Of » est une ballade, tout en anglais, en acoustique. Un peu comme  » L’appel du monde » mais ce morceau est en français.

« Le somptueux règne des absents » est un morceau puissant, rock, avec des riffs de guitare qui nous donnent des frissons, avec une voix française qui marque le tempo. Une voix française qui nous narre une histoire.  » Sailor Song » pourrait être une référence à Sailor Moon, mais non, c’est beaucoup plus doux, beaucoup plus introspectif, avec un peu plus de douceur, et la voix est puissante.  » Karmen KeroZen » est un morceau rock, à la française, avec des guitares en fond bien puissante. Et la voix est douce, tout en douceur.  » Scarborough Fair » est un doux morceau, unique en son genre, avec une voix très introspective, une chanson d’amour tout en douceur, avec un violon qui donne un côté introspectif.  » Les filles sages et les autres » un titre qui parle aux femmes, un morceau féministe sur la femme, qui incite les femmes à suivre leur envie.

Un disque pop – folk atypique, à découvrir dés le 28 mai dans les bacs !

 » Derrières les paupières » by Rouge

On vous parle de Jazz et d’un nouvel album qui vient de sortir fait par un trio. Le groupe Rouge vient de sortir son album  » Derrière les paupières » , le trio se compose de Madeleine Cazenave, Sylvain Didou et de Boris Louvet. C’est leur tout premier album composé de 5 titres, et c’est un petit bijou dans un univers de jazz totalement authentique.

Pianiste iconique, Madeleine Cazenave nous propose un univers particulier, assez proche de celui du groupe Gogo Pinguin. Sur  » Petit Jour » elle nous emmène dans une ballade dynamique, avec des percussions entraînantes.  » Etincelles » nus propose quelque chose de plus doux, comme une caresse et qui monte petit à petit vers quelque chose de plus dynamique.  » Abysses » commence comme une douceur exquise et elle avance ainsi avec le reste. L’univers musical de Rouge, c’est à la fois une tempête, mais aussi des influences multicolores, qui éclabousse l’auditeur de lumières. Un disque entièrement instrumental, sans parole, mais qui laisse la place à la musique.

 » Brumaire » est un morceau envoutant au piano, avec une batterie qui se rajoute et vient marquer le tempo. Un morceau qui nous invite dans une vaste brume, à prendre part à une danse sensuelle. « 4 % » est un morceau envoutant, qui nous donne des frissons, parfois dynamique avec les percussions, parfois tout doux avec le piano. C’est aussi le cas sur  » Cavale  » un morceau qui nous invite à lâcher prise et à totalement partir en cavale.

Un disque qui est une pépite de douceur.

« Le reste » by Clara Luciani

3 ans après  » La grenade » Clara Luciani est de retour avec  » Le reste » 1 er single de son nouvel album  » Coeur » qui sortira le 11 juin.  » Le reste » est un single qui promet de faire aussi bien que la grenade.

Le clip a été tourné dans son sud natale, on reconnaît Sanary, une ville de la région PACA. Très solaire et coloré, on note quand même quelques références à » La La Land » au moins pour la scène des danseurs. Mais on y reconnait aussi des références à Jacques Demy avec l’esthétique des demoiselles de Rochefort.

Et puis, c’est vrai que le clip est pensé comme un mini-film, c’est comme une petite séance de cinéma.

Un rayon de soleil dans un monde très sombre.

 » Je te le dis » by Lola Dubini

La jolie Lola Dubini vient de sortir son 1 er album et c’est une belle pépite.  » Pourquoi on s’aime » est un disque rempli d’amour et d’ondes positives.

C’est d’ailleurs le titre qui ouvre l’album  » Pourquoi on s’aime » qui nous envoi directement un message d’amour.  » Open Up » est un duo avec Matt Simon, un titre sorti en 2019, où on alterne français et anglais, Matt Simon chante aussi un peu en français et ça fait du bien de réentendre ce morceau.

 » Je te le dis » possède une ligne mélodique plutôt lente, en acoustique, mais la voix est plutôt mélodique. C’est une chanson d’amour, d’amour pour la vie. Une mélodie qui devient de plus en plus dynamique au fur et à mesure du refrain.  » Apprends-moi » est une chanson en acoustique, avec une ligne mélodique plutôt douce. Avec, en fond, un peu de trompette, et la voix de Lola qui nous caresse.  » Plan Cul » est une chanson que Lola chantait sur scène quand elle jouait son spectacle  » c’est pas que de la musique » au Sentier des Halles.

 » Tu seras la dernière » est un duo avec le trio qui monte Boulevard des airs. Une chanson qui nous donne des frissons. « à notre façon » est un morceau dynamique, Lola y dépeint le visage de quelqu’un qui est heureux. C’est un titre qui nous donne le sourire, et des choeurs viennent intensifier la voix sur le refrain.  » D’accord, d’accord » est une chanson entre amour et amitié, une chanson pour les coups d’un soir et ça fait du bien, une chanson qui nous donne des frissons et nous fait sourire.  » Oublie-moi » est un titre pour la colère, c’est la voix d’une femme forte qui s’exprime, une femme libre et indépendante. Un thème qu’on retrouve aussi sur  » Mon héroïne » , titre qu’elle partage avec Joyce Jonathan.

Il y a une partie consacré aux haters dans le morceau  » Oublie-moi » , et Lola s’en amuse.  » Dans le milieu » propose une jolie mélodie au piano, c’est une ballade, où la voix nous envoute.  » Complexe » est un pied de nez à ses complexes. Elle s’en moque et les assume, et ça fait vraiment du bien d’entendre ça. D’entendre une fille décomplexer ses complexes.  » C’était pas nous » traite de la fin d’une histoire d’amour, en douceur. La voix de Lola nous donne des frissons.

Lola Dubi a également participé à l’album hommage à Joe Dassin et a repris la chanson  » le café des 3 colombes » , une chanson en duo avec Patrick Fiori. Une chanson qui nous donne des frissons.

Un album unique, qui nous permet de découvrir une belle artiste

Doria D entre dans la piste

Doria D est la nouvelle pop star belge qui monte avec son morceau  » dépendance » . Jeune artiste belge, Doria D parle de son expérience et de son vécu. Depuis les succès de Angèle, Stromae et Lou and The Yakuza, la Belgique conte sur ses talents.

Après avoir fait un carton sur Tik Tok, elle explose en radio et dans les grosses playlists. Doria a une voix un peu rocailleuse, entre J. Brel et Edith Piaf.

« Dépendance » est un morceau qui traite de la dépendance affective suite à une relation passionnelle et destructrice. Cette chanson est primé dans les playlists  » Deezer » et  » Spotify » et ce n’est peut-être pas par hasard. En ce moment, les gens ont besoin d’amour, de se sentir aimer, mais paradoxalement, de se recentrer sur eux-même.

Ce titre arrive pile au bon moment.

Focus sur : Isia Marie

Cela fait quelques années maintenant qu’on soutient Isia Marie, artiste féminine, engagée dans la cause des femmes mais aussi qui réinterprête des tubes à sa manière. Auteur- compositrice, interprète, mais aussi productrice, Isia Marie gère sa carrière comme elle le veut, et ça fait du bien d’avoir ce style d’artiste dans le paysage musical.

Après  » Tant pis »,  » c’est pas toi, c’est moi », et  » Dans les yeux », Isia Marie tease son prochain projet avec succès.

On peut le voir avec le titre  » Mood » du rappeur 24kgoldn qu’elle chante en français, Driver license de Olivia Rodrigo,  » Dakiti », véritable tube en espagnol, elle en fait une version plutôt appréciable en français. Ses chansons valent le détour et le coup d’être écouté comme c’est le cas avec Pinocchio.

Elle a aussi réadapté  » Et même après, je t’aimerais » le dernier single de Hoshi, qu’elle a réadapté à sa sauce.

Isia Marie devrait sortir un double EP bientôt et on est impatient de l’écouter.

Le  » Monogramme » de Magenta

Le nouvel album de Magenta, alias Fauve, vient de sortir et c’est une pépite avec ses influences disco et pop. Magenta, anciennement Fauve, c’est la musique taillé pour danser. C’est une musique taillée pour danser et se laisser porter. C’est aussi une musique pour penser et se poser.

On commence par le morceau  » Avant » bien dynamique et rythmé qui nous envoute et nous donne envie de danser.  » Fatigué » est un titre puissant et dynamique, qui nous donne envie de danser, avec une voix entraînante, la voix est puissante, et elle dit quelque chose de tellement réaliste.  » Ultramarine » est un puissant morceau unique, avec une voix en français, qui nous balance.  » Boum Bap » est un morceau qui nous donne de l’espoir et nous envoute. Dynamique, avec une voix qui marque le tempo. Un titre taillé pour le dancefloor, qui nous donne tellement, tellement envie de retourner en soirée.

 » Maman » est un titre en hommage à toutes les mamans, à toutes ces femmes qui nous donnent la vie. Un titre très épuré, doux, qui nous berce et nous fait danser.  » 2019″ est un morceau hommage à l’année 2019, à toutes les actualitées qui se sont déroulées cette année-là, des gilets jaunes au concert de Drake à Paris. Tout ça, sur un air musical.  » Faux » est un morceau puissant et dynamique,  » faux  » est ici utilisé dans les deux sens » il faut » et  » faux » . Un titre qui nous donne envie de danser et de se laisser ambiancer. Un titre qui nous rappelle une époque qu’on à hâte de retrouver.

 » Nikki II » nous donne envie de danser , sur une piste de danse imaginaire. Une chanson qui nous ambiance dans cette chaleur humaine hallucinante.  » Assez » est un morceau doux, qui nous offre une ambiance un peu tamisée, toute douce et entraînante.  » Honda Wave » est un morceau tout doux, avec une voix très envoutante, qui nous donne des frissons.  » Solide » est un titre aussi tamisant qu’il offre une bonne ambiance.  » Pointe rouge » nous emporte dans un voyage unique et dansant, la voix nous balance et nous berce, dans un doux envoutement enchanteur. Un énorme coup de coeur pour le titre  » Faux » qui nous rappelle les bons moments passés sur le dancefloor.

« Monogramme » est un morceau doux, envoutant qui nous donne des frissons, et nous donne envie de danser. L’album se termine avec une version de remix de  » Assez » qui marque le tempo. et puis,  » Monogramme » en version remix finit l’album en douceur.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑